Orge brassicole

Contexte

L’une des filières que le projet « Cultivons la diversité ! » tente de développer est la production d’orge brassicole locale. En effet, dans nos bières « belges » seulement 2% de l’orge brassicole utilisé provient de Belgique (Source: Nature & Progrès).

L’une des raisons de ce constat est que l’orge brassicole produit moins de rendement que l’orge fourragère. Bien que l’orge brassicole soit payée un peu plus cher à la tonne, la différence de prix avec l’orge fourragère ne permet pas de compenser la perte de rendement. De plus, à l’heure actuelle, les qualités de l’orge brassicole sont très réglementées et il y a un grand risque de déclassement des céréales pour l’agriculteur.

Qu’est ce que le déclassement?

Si l’agriculteur produit de l’orge « brassicole », mais que celui-ci ne possède pas les qualités demandées par le malteur, son orge va être déclassée en « fourrager », ce qui signifie que l’agriculteur sera payé au prix du fourrager (mais en ayant eu moins de rendements) et qu’il va perdre de l’argent.

Les objectifs…

Nos objectifs sont donc :

Evaluer les freins et les leviers de la filière actuelle, afin de trouver des solutions.
Réunir les acteurs de la filière pour les mettre en réseau
Faciliter le développement d’initiatives locales en matière d’orge brassicole
Communiquer au sein de la filière mais aussi envers le grand public

Nous réunissons notamment autour de la table les agriculteurs, stockeurs, malteurs et brasseurs, afin de déterminer un prix juste et rémunérateur pour chaque maillons de la filière.

Vous êtes brasseur et vous seriez intéressé d’utiliser du malt hesbignon et travailler avec des agriculteurs locaux ? Alors contactez notre chargé de mission: simon.duquesne@jesuishesbignon.be ou au 019 33 85 80 !

Vidéo « Du grain à la bière »

Teaser Vidéo brassicole

Rencontre : Une filière brassicole locale

Visite de la brasserie des 3 Fontaines

Visite de la brasserie Valduc

La journée d’étude Agriculture Durable

X